23 octobre 2016

Un air d'Italie

  L'on n'est pas obligé de partager les positions politiques qui furent celles de Guiseppe Ungaretti, poète italien engagé volontaire dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale. Mais l'on n'est pas non plus obligé, du fait de ces mêmes positions, de rester sourd à ses mots qui parlent avec force et sobriété de douleur et de fraternité. La mort des hommes, les ruines des villages, l'impossible oubli. Par-delà les frontières, les cultures, d'un front à l'autre. " Les larmes se ressemblent" écrivait Aragon, dans un poème sur... [Lire la suite]
Posté par Romieu à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]